La galerie de la Biennale

Latifa Echakhch’s site-specific work for the Biennale is some 100 square metres of linoleum laid seemingly at random on the floor. On closer examination we see linocut designs, the linocut being a technique similar to the woodcut, using gouged-out blank areas to form the motifs. Visitors walk over these motifs, which reuse drawings, sketches and texts by Le Corbusier. Here the bard of communal building and the instigator, in spite of himself, of the big urban housing estates that began to go up in France in the late 1940s, has been downsized: even if his ideas engendered large-scale and often controversial projects, those housing estates remain places full of life, places symbolised by the affect-charged linoleum Echakhch remembers as part of her life as a child. The artist’s precise yet nuanced gestures thus home in on zones of contact created by the coexistence of different cultures in a single territory – a point emphasised by the fact that her drawings also include the logos of various funding bodies and other images associated with social housing.

With the support of Kamel Mennour gallery, Paris.

Latifa ECHAKHCH
Sans Titre (Architectures ou Révolutions), 2009
Photos: Blaise Adilon
photo 1/81
Photo précédentePhoto suivante
La Sucrière
Rez-de-chaussée
Comment y aller ?
Menu résonance > Focus > Musée des tissus de Lyon
    Bookmark and Share

Musée des tissus de Lyon

 

2nde Biennale de créations textiles contemporaines :
Le tissu dans tous ses sens

 

Du vendredi 20 novembre 2009 au dimanche 21 février 2010.
Vernissage le jeudi 19 novembre 2009.

 

Brigitte Amarger, Les galets de la plage d’argent, droits réservés

Brigitte Amarger,
Les galets de la plage d'argent,
droits réservés.

Musée des Tissus de Lyon

34 rue de la Charité,
69002 Lyon
04 78 38 42 00
info@musee-des-tissus.com
www.musee-des-tissus.com

Tous les jours de 10h à 17h30, sauf jours fériés.

8€ / réductions possibles.

Métro A station « Ampère ».
Bus 91 arrêts « Saint-Hélène » ou « Franklin ».

 

Le Musée des Tissus, créé en 1856 dans le sillage des expositions universelles, s’est hissé au fil des décennies au rang des plus prestigieuses institutions internationales consacrées aux textiles. Abritées dans l’hôtel de Villeroy, ses collections uniques au monde appartiennent à toutes les époques et à tous les styles de fabrication, et retracent quelque 4000 ans d’histoire du textile. Le Musée est dirigé par Maria-Anne Privat-Savigny.

 

La deuxième édition: Le tissu dans tous ses sens.

Le Musée des Tissus avait choisi pour la 1ère édition de sa Biennale de créations textiles contemporaines le thème « à la frontière du vêtement », la seconde édition met en scène les tissus intelligents. Ceux-ci sont des textiles communicants qui réagissent à l’environnement, à la lumière, à la chaleur, au contact ou au frottement avec une autre matière… Ces textiles réservent des applications diversifiées dans nombre de domaines tant pour l’usage domestique que l’industrie avec un aspect scientifique mais aussi ludique et esthétique. L’exposition est conçue autour de onze créateurs textiles : Brigitte Armager, Johana Berzowska, Florence Bost, Luc Druez, Ying Gao, Maija Lavonen, Sophie Mallebranche, Veronika Moos-Brochhagen, Sandrine Pincemaille, Pietro Seminelli et Carole Simard-Laflamme. Certains d'entre eux ont choisi la création de tissus intelligents alors que d’autres les ont détournés pour en faire une œuvre : une robe qui se métamorphose lorsqu’on la frôle, une tenture lumineuse à mémoire de forme, des voiles sonores qui murmurent, des galets entourés de fils phosphorescents et réfléchissants, des installations monumentales en fibres optiques…

 

Revenir à la sélection des lieux.

 


Les partenaires de la biennale

The Biennale of Lyon is a Les Biennales de Lyon event

Version Française
|
|
|
|
|
|