La galerie de la Biennale

Une longue table de granit, des murs courbes et semi-circulaires. The Moving Garden (« Le jardin en mouvement ») est probablement moins une sculpture qu’un site, un lieu qui accueille chaque jour des fleurs fraîches. L’alliance du minéral et du végétal n’est évidemment pas fortuite : le visiteur est invité, durant certaines heures chaque jour différentes, à prendre l’une de ces fleurs. Mais voilà, à deux conditions : qu’il accepte de faire un détour sur le chemin du retour et qu’à un moment où un autre de ce détour, il offre cette fleur à un inconnu qui pourrait se réjouir d’un geste aussi inattendu. Inspiré par le livre « The Gift » de Lewis Hyde, Lee Mingwei crée ainsi une situation qui modifie les relations de l’échange (le plus souvent) marchand en nous demandant d’effectuer ce simple geste pour démontrer le vrai sens de la création : pendant toute la durée de la Biennale, à Lyon et probablement ailleurs, de parfaits étrangers se voient ainsi connectés les uns aux autres par la grâce d’un acte ordinaire.

Avec le soutien de Lombard-Freid Projects, New York ; du Conseil des affaires culturelles de Taïwan et du Centre culturel de Taïwan à Paris.

Activation de la pièce tous les jours à partir de 14h.

Mingwei LEE
The Moving Garden, 2009
Photos: Blaise Adilon
photo 21/81
Photo précédentePhoto suivante
Musée d'art contemporain
3ème étage
Comment y aller ?
English Version
|
|
|
|
|
|