La galerie de la Biennale

Jimmy Durham expose deux œuvres. La première, créée pour la Biennale, est composée d’un échafaudage et de caméras de surveillance, alliance inattendue de deux objets aux usages et aux symboliques opposées. L’un est rutilant, sorti d’usine, outillage standard et commun à toutes les entreprises de BTP, qui orne les murs en construction ou en reconversion. L’autre, généralement caché, surveille nos faits et gestes. Ensemble ils composent un étrange dispositif : qui construit quoi, qui surveille qui ? Plus loin dans l’exposition, Durham expose Thinking of You (« en pensant à toi ») : un perchoir surmonté d’un vautour d’aluminium. Altière, la silhouette de l’oiseau de proie se découpe dans la lumière et joue plus sûrement que toutes les caméras du monde le rôle de gardien d’un ordre établi.

Jimmie DURHAM
Regarde, 2009
Photos: Blaise Adilon
photo 4/81
Photo précédentePhoto suivante
La Sucrière
Rez-de-chaussée
Comment y aller ?
English Version
|
|
|
|
|
|