La galerie de :
Veduta

Milin part du principe que l’ordinaire est invisible, qu’il détient les clefs du poétique, mais qu’il s’évanouit dès qu’on le transforme en objet d’étude. Il faut donc laisser aller les choses et les êtres, les approcher par empathie, au naturel. Milin s’en tient au presque rien : c’est là qu’il révèle l’intensité des rapports entre les êtres. Pour Veduta et la Biennale de Lyon, Robert Milin a réalisé, au cours d’une résidence à Lyon 8e et à Vénissieux, une oeuvre intitulée " Mon prénom signifie Septembre ", pour laquelle il a arpenté la ville à l’écoute de ce qui s’y dit et en a retenu des expressions inscrites dans des caissons lumineux. 7 sont visibles à Lyon 8e (60-72 rue Arrachart, quartier des états-Unis), trois sont visibles à Vénissieux (Tour 2, quartier Monmousseau-Herriot), deux le sont à la Sucrière, un dans les forums de Veduta, accompagnées d’une série de photographies montrant les oeuvres in situ. Robert Milin présente par ailleurs deux films au MACLyon.

Robert MILIN
Mon prénom signifie septembre, 2009
Photos: Blaise Adilon
photo 1/7
Photo précédentePhoto suivante
La Sucrière
1er étage
Comment y aller ?
Veduta > Le projet Veduta > Description du dispositif Veduta
    Bookmark and Share

Description du dispositif Veduta

Veduta, Vivre l'art contemporain

Veduta est, dans la Biennale de Lyon, une fenêtre ouverte sur le territoire local. L'enjeu artistique de Veduta est urbain, son objet est la visibilité de l'œuvre et son appropriation partout et par tous. A la Biennale, on invite le public à rencontrer la création mondiale, tout comme on invite les œuvres d'art à aller à la rencontre du public là où il est : dans un marché, une piscine, un centre d'art, un commissariat de police... c'est Veduta.
En 2009, Veduta inscrit l'art contemporain au quotidien avec la complicité des populations, et la participation active de l'ensemble des acteurs (associations, structures culturelles, services techniques des villes, centres sociaux...) des six villes qui constituent son territoire pour cette édition : Lyon, le Grand Parc Miribel Jonage, Décines, Vaulx-en-Velin, Vénissieux et Villeurbanne 

A l'occasion de la Biennale, Veduta construit et conçoit, en partenariat avec les différents acteurs du territoire, une grande diversité de manifestations : résidences d'artistes, production d'œuvres, concerts, expositions, conférences, colloques, performances dans des lieux tour à tour inattendus ou conventionnels.
Veduta a pour objet de bousculer le schéma classique de la médiation culturelle qui fait traditionnellement cohabiter quatre acteurs : l'œuvre, l'espace, le médiateur et le public. Il y a dans Veduta une volonté de rompre avec la gestuelle des comportements culturels habituels. En effet, faut-il être debout et silencieux devant une œuvre d'art ? Rien n'est moins sure : le 5 juillet, sur la place du 8 mai 1945, quartier des Etats-Unis (Lyon 8e), El-shopo distribue des crêpes sérigraphiées au Nutella à l'effigie de Mickael Jackson. Dans le même quartier, depuis le 15 mai, Robert Milin fait les montées d'escaliers rue Arrachart et glane des phrases qu'il transforme en « signalétique urbaine » sous la forme de caissons lumineux fixés aux façades. A la même période, Eko Nugroho campe à la Maison Carmagnole au Sud de Vaulx-en-Velin. Après un mois passé avec des jeunes vaudais, il met en scène : « l'arc-en-ciel sous la pierre » joué au théâtre de Verdure le 18 juin... le 8 octobre et le 2 décembre avec Normale Sup (ENS) Veduta organise un colloque au titre prometteur : « l'avenir du quotidien » qui se tient dans l'œuvre de Sarkis au MACLyon. Au même endroit, mais plus tard, Veduta pose la question : est-il encore possible d'être un étranger ? De septembre à décembre chaque semaine un couple passe une nuit à la Biennale, le SAV (service après vente de Veduta) répond le mercredi après midi à toutes les questions que vous n'avez jamais osez poser sur l'art contemporain. En octobre Veduta installe une exposition dans le centre nautique de Décines, tandis que le véhicule de Xu Zhen et la reconstitution de la BMW de Mesrine sont à Vaulx-en-Velin (Centre Charlie Chaplin)...

Veduta choisit en 2009 de prendre au mot le « Spectacle du quotidien » pour le décliner en cinq rubriques : fabriquer, manger, habiter, parler et penser, autant de pratiques pour le moins ordinaires et partagées par tous. Mais bien évidement il s'agit ici de Fabriquer l'art, Manger l'art, Habiter l'art, Parler l'art et Penser l'art.

 

Retour au projet

 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|