La galerie de la Biennale

Un théâtre d’ombres, des landaus qui projettent des ombres immenses sur les murs, des gobelets remplis d’un liquide rouge qui évoque aussi bien le vin que le sang, la théâtralisation concrète de torchons pris dans le flux lumineux d’un projecteur vide de toute image… L’art dramatique d’Eulalia Valldosera suggère une constellation de moments centrés sur le corps, l’intimité domestique et les objets du quotidien. Les archétypes féminins ont une place centrale dans son oeuvre, qui dissèque et interroge l’environnement familial, la maternité, les fluides corporels ou le regard masculin. Le nom même des oeuvres (" La Cuisine ", " Les Périodes ", " Le Lampadaire ", " Dépendances ") emprunte à l’idée de scène où se joue l’avenir du monde. Les actions que peuvent réaliser les spectateurs (en modifiant l’ordre des torchons ou en poussant sur ses rails le landau-projecteur) sont autant de scénarios possibles qui échappent au contrôle de l’artiste et à la protection des oeuvres dont l’institution qui les accueille a la charge.

Avec le soutien de la Seacex, Madrid.

Eulàlia VALLDOSERA
La Cocina, 1992
Photos: Blaise Adilon
photo 45/81
Photo précédentePhoto suivante
La Sucrière
2ème étage
Comment y aller ?
Professionnels
    Bookmark and Share

Pour tous renseignements, merci de vous adresser à pros@biennale-de-lyon.org

 

 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|