La galerie de la Biennale

Connu pour ses interventions ornementales à grande échelle, Michael Lin (qui a réalisé la première façade de la Sucrière pour la Biennale 2005) conçoit ses oeuvres avant tout comme des espaces de rencontres potentielles. Pour la Biennale, l’artiste propose " What a Difference a Day Made ", une installation qui intègre musique, vidéo et performance et synthétise une " capsule temporelle " très précise : celle d’une quincaillerie de Shanghai dont Lin a acheté l’intégralité des marchandises. Une fois catalogués et archivés par couleur, par forme et par usage comme dans un musée d’histoire naturelle, ces objets aux évidentes qualités formelles, replacés dans des caisses de bois, constituent un cadre hybride où il est question de mémoire et d’errance, de recueillement et de nostalgie. En parcourant l’oeuvre, le visiteur peut observer un certain nombre de vidéos montrant un jongleur – un divertissement très populaire en Chine –, filmé pendant la première présentation de l’oeuvre. " What a Difference a Day Made " est une oeuvre qui nous rappelle que le modeste quotidien d’une échoppe reculée peut lui aussi faire partie de notre mémoire collective, et, pourquoi pas, devenir une oeuvre.

Avec le soutien du Conseil des affaires culturelles, Taïwan, et du Centre culturel de Taïwan à Paris.

Michael LIN
What a Difference a Day Made, 2008
Photos: Blaise Adilon
photo 76/81
Photo précédentePhoto suivante
La Sucrière
2ème étage
Comment y aller ?
Partenaires > Le Club des Biennales de Lyon
    Bookmark and Share

Le Club des Biennales de Lyon

 

En 2007, une nouvelle étape a été franchie, afin d'ouvrir davantage les Biennales
de Lyon au tissu économique local, en particulier les PME/PMI, en complément du
rôle structurant rempli par les grands partenaires.

De ce principe est né le « Club des Biennales de Lyon » dont l'objectif est de rendre
accessible aux PME / PMI locales et régionales le soutien d'événements artistiques
de qualité, de manière à insuffler une nouvelle dynamique et à développer les liens
entre les mondes de la culture et de l'économie.
Encourager la création artistique, développer les échanges culturels, créer du lien
entre culture et tissu économique, et faire des chefs d'entreprises de véritables
« ambassadeurs » des Biennales, tels sont les objectifs poursuivis par le « Club des
Biennales de Lyon ».

Sa particularité :
Permettre notamment aux PME/PMI de soutenir deux événements culturels d'envergure, la Biennale d'Art Contemporain et la Biennale de la Danse, grâce à des montants de mécénat très accessibles.
Sa valeur ajoutée :
- Favoriser des échanges tout au long de l'année entre les mécènes grâce à des rencontres
culturelles inédites : visites d'exposition en avant-première, rencontres avec
des personnalités du monde de l'art, découverte de la Biennale de Venise, ...
- Proposer des opérations de relations publiques originales pour les collaborateurs
et les clients de l'entreprise : sensibilisation à l'art contemporain dans l'entreprise,
organisation de soirées privées à la Sucrière en collaboration avec le restaurant de
Nicolas Le Bec, qui ouvrira ses portes dès l'inauguration de la Biennale.

 

Membres du Club 2009:  
Algoé Executive Icade
ATC Groupe JCDecaux
Diagonale Lyon le Grand Tour
DICT.fr N&M Voyages
Fermob Nouveau Monde DDB
Good and Food Ideas Sier
Hiscox
Xanadu Architectes et Urbanismes

 

Contact:
Catherine Verbruggen, responsable du Club des Biennales
cverbruggen@biennale-de-lyon.org

Une soirée privée à la Biennale?

voir nos offres

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|