La galerie de la Biennale
Une armée de fantômes défile, tambour battant, sans avancer d’un pouce. Cette grappe d’automates plus ou moins claudiquants porte l’uniforme de la garde royale du sultanat d’Indonésie disparu en 1945. Chaussures, jambières, vestes, couvre-chefs, armes et instruments de musique réduits à leur strict minimum sont reliés à un dispositif électronique qui fait jouer les tambours, entraînant dans leur rythme une silhouette projetée sur le mur. L’installation de Jompet Kuswidananto est-elle une soldatesque mascarade, humoristique ou tragique ? " Unis dans la diversité " : telle est la devise de l’Indonésie, un pays éclaté en une mosaïque culturelle répartie sur des milliers d’archipels. La culture javanaise, dominante dans le pays, hante les oeuvres de Kuswidananto : au lieu de conserver coûte que coûte leur folklore pour en faire une identité close, les Javanais ont su s’approprier au fil des siècles toutes les cultures constitutives de l’Indonésie, devenant ainsi des créoles dans leur propre pays. " Java’s Machine " rend visible les relations culturelles qui agitent l’Indonésie, et interroge les différentes croyances et valeurs qui se superposent aux événements historiques récents du pays.
Jompet KUSWIDANATO
Java’s Machine : Phantasmagoria, 2008
Photos: Blaise Adilon
photo 34/81
Photo précédentePhoto suivante
Musée d'art contemporain
1er étage
Comment y aller ?
Focus > Musée des tissus de Lyon
    Bookmark and Share

Musée des tissus de Lyon

 

2nde Biennale de créations textiles contemporaines :
Le tissu dans tous ses sens

 

Du vendredi 20 novembre 2009 au dimanche 21 février 2010.
Vernissage le jeudi 19 novembre 2009.

 

Brigitte Amarger, Les galets de la plage d’argent, droits réservés

Brigitte Amarger,
Les galets de la plage d'argent,
droits réservés.

Musée des Tissus de Lyon

34 rue de la Charité,
69002 Lyon
04 78 38 42 00
info@musee-des-tissus.com
www.musee-des-tissus.com

Tous les jours de 10h à 17h30, sauf jours fériés.

8€ / réductions possibles.

Métro A station « Ampère ».
Bus 91 arrêts « Saint-Hélène » ou « Franklin ».

 

Le Musée des Tissus, créé en 1856 dans le sillage des expositions universelles, s’est hissé au fil des décennies au rang des plus prestigieuses institutions internationales consacrées aux textiles. Abritées dans l’hôtel de Villeroy, ses collections uniques au monde appartiennent à toutes les époques et à tous les styles de fabrication, et retracent quelque 4000 ans d’histoire du textile. Le Musée est dirigé par Maria-Anne Privat-Savigny.

 

La deuxième édition: Le tissu dans tous ses sens.

Le Musée des Tissus avait choisi pour la 1ère édition de sa Biennale de créations textiles contemporaines le thème « à la frontière du vêtement », la seconde édition met en scène les tissus intelligents. Ceux-ci sont des textiles communicants qui réagissent à l’environnement, à la lumière, à la chaleur, au contact ou au frottement avec une autre matière… Ces textiles réservent des applications diversifiées dans nombre de domaines tant pour l’usage domestique que l’industrie avec un aspect scientifique mais aussi ludique et esthétique. L’exposition est conçue autour de onze créateurs textiles : Brigitte Armager, Johana Berzowska, Florence Bost, Luc Druez, Ying Gao, Maija Lavonen, Sophie Mallebranche, Veronika Moos-Brochhagen, Sandrine Pincemaille, Pietro Seminelli et Carole Simard-Laflamme. Certains d'entre eux ont choisi la création de tissus intelligents alors que d’autres les ont détournés pour en faire une œuvre : une robe qui se métamorphose lorsqu’on la frôle, une tenture lumineuse à mémoire de forme, des voiles sonores qui murmurent, des galets entourés de fils phosphorescents et réfléchissants, des installations monumentales en fibres optiques…

 

Revenir à la sélection des lieux.

 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|