La galerie de :
La Sucrière

L’oeuvre de Yang Jiechang est composée de 3 000 reproductions d’os humains en porcelaine peinte, soigneusement disposées dans des cadres en bois luxuriants. à mi-chemin entre le bibelot décoratif et la salle de fouilles archéologiques, " Underground Flowers " est une réflexion sur le temps qui passe et sur la cruauté des régimes politiques. En 1989, à l’âge de 33 ans, l’artiste quitte la Chine au moment de Tien An Men ; la dissolution du bloc de l’Est, la fin de la guerre froide et la réorganisation géopolitique du monde datent de cette même période et façonnent la vie toute entière de Yang Jiechang. Cet intervalle historique majeur et les années qui ont suivi, l’artiste en rend compte et en porte témoignage. Tout au long de la Biennale, 991 ossements sont vendus au public à raison d’un exemplaire par visiteur, en contrepartie d’un don minimum de 15 euros à l’association Entretemps, qui s’occupe d’hébergement d’urgence à Lyon et dans sa périphérie.

Œuvre coproduite avec la galerie Jaeger Bucher, Paris et avec l’aimable participation de l’Association Entretemps, Lyon.

Permanence de l'association Entretemps au 2ème étage de la Sucrière:
Du mardi 3 novembre au dimanche 8 novembre de 13h30 à 16h30 et de 19h à 22h le vendredi 6 novembre et du mardi 10 novembre au samedi 14 novembre de 13h30 à 16h30.

Jiechang YANG
Underground Flowers, 1989-2009
Photos: Blaise Adilon
photo 46/58
Photo précédentePhoto suivante
La Sucrière
2ème étage
Comment y aller ?
L'édition 2009 > Les lieux
    Bookmark and Share

La Sucrière

Construite dans les années 30 et agrandie en 1960, la Sucrière est une ancienne usine de sucre utilisée comme entrepôt jusque dans les années 90. Elle est réaménagée en 2003à l'occasion de la Biennale et en devient le lieu emblématique, au cœur du nouveau quartier de la Confluence.
L'entrée dans cet espace d'exposition de 7000m² se fait par les anciens silos. Le public parcoure ainsi le chemin emprunté par les anciens arrivages de sucre.

La Biennale est organisée en cinq chapitres : la Magie des choses, l’Eloge de la dérive, un Autre monde est possible, Vivons ensemble et Veduta. A chacun d’entre eux correspond une couleur, précisée sur les plans d’exposition ainsi que dans les espaces.
La Sucrière accueille trois des chapitres de la Biennale : la Magie des choses, l’Eloge de la dérive et un Autre monde est possible.

Comment y aller ?



Les artistes exposés :


 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|