La galerie de :
La Sucrière
Un sombre château émergeant d’un sac poubelle, des fils tirés de modestes serviettes formant des tours de télécommunication, le fragile pavillon d’un palais de Kyoto qui semble se refléter dans l’eau d’un lac tout proche… La très grande subtilité des oeuvres de Takahiro Iwasaki est le fruit d’associations à la fois enfantines et ironiques entre les matériaux utilisés et les figures qu’ils laissent émerger. Semblant chanter la poésie du réel, les oeuvres d’Iwasaki demandent au visiteur une attention presque méditative : le romantisme de ses paysages entre en conflit avec le dénuement des matériaux utilisés et ouvre un espace nouveau dans lequel les objets du quotidien nous chuchotent la possibilité d’un autre monde, lilliputien et féérique.
Takahiro IWASAKI
Sculptures, 2001-2008
Photos: Blaise Adilon
photo 16/58
Photo précédentePhoto suivante
La Sucrière
Rez-de-chaussée
Comment y aller ?
L'édition 2009 > Les lieux
    Bookmark and Share

La Sucrière

Construite dans les années 30 et agrandie en 1960, la Sucrière est une ancienne usine de sucre utilisée comme entrepôt jusque dans les années 90. Elle est réaménagée en 2003à l'occasion de la Biennale et en devient le lieu emblématique, au cœur du nouveau quartier de la Confluence.
L'entrée dans cet espace d'exposition de 7000m² se fait par les anciens silos. Le public parcoure ainsi le chemin emprunté par les anciens arrivages de sucre.

La Biennale est organisée en cinq chapitres : la Magie des choses, l’Eloge de la dérive, un Autre monde est possible, Vivons ensemble et Veduta. A chacun d’entre eux correspond une couleur, précisée sur les plans d’exposition ainsi que dans les espaces.
La Sucrière accueille trois des chapitres de la Biennale : la Magie des choses, l’Eloge de la dérive et un Autre monde est possible.

Comment y aller ?



Les artistes exposés :


 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|