La galerie de :
K. TSANG

Les papiers peints de Tsang Kinwah, dignes successeurs de la manière décorative d’un William Morris, affirment la qualité ornementale d’entrelacs réalisés avec des mots qui le sont beaucoup moins. Comme des cris libératoires, le motif façon toile de Jouy qui tapisse le silo d’entrée de la Sucrière emprunte à un vocabulaire en contradiction totale avec la délicatesse des motifs qu’il figure. En français, en anglais ou en chinois, des phrases telles que " Vive la France ", " The Glory of Human Beings ", " Il faudrait les supprimer ", " Where is God" et autre " Fucking Heaven" s’étalent aussi goulument qu’insidieusement sur les murs, provoquant un sentiment étrange : il suffit de s’éloigner quelque peu des motifs pour que les bribes de réalité et autres cris de l’artiste s’éloignent à leur tour. Celui-ci présente également à l’étage supérieur de la Sucrière une oeuvre vidéo sur un principe similaire.

Avec le soutien de ATC Groupe et de Haulotte France / Avec le soutien de Hong Kong Arts Development Council, Hong Kong.

Kin-Wah TSANG
Let Us Build And Launch A Blue Rocket To His Heave, 2009
Photos: Blaise Adilon
photo 2/2
Photo précédentePhoto suivante
La Sucrière
Rez-de-chaussée
Comment y aller ?
L'édition 2009 > Les artistes
    Bookmark and Share

Kin-Wah TSANG

Né en 1976 à Guangdong, Chine.
Vit et travaille à Hong-Kong.

Les papiers peints de Tsang Kin-Wah, ciselés à la façon de l’art décoratif de William Morris, apparaissent comme des motifs poétiques réalisés avec des mots qui le sont beaucoup moins. Comme des cris libératoires, les fleurs de Tsang empruntent à un vocabulaire trivial et sont en opposition totale avec la délicatesse des motifs qu’elles figurent.



Les oeuvres exposées :

Let Us Build And Launch A Blue Rocket To His Heave
The Second Seal – Every Being That Opposes Progres

Lieux d'exposition :



 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|