La galerie de :
I. KIAER

Les matériaux volontairement rudimentaires qu’utilise Ian Kiaer contrastent avec la narration complexe et fragmentée qu’ils suscitent. Les oeuvres de l’artiste, aux formats généralement très réduits, forment ainsi d’étranges combinaisons à l’intérieur desquelles se créent des liens délicats. Pour " Endless House projet : convalescence/Kortrijk ", Ian Kiaer s’est inspiré de " La Montagne magique " de Thomas Mann, ouvrage dans lequel l’auteur décrit la façon dont des convalescents d’un sanatorium perché en haut des Alpes suisses voient le monde " d’en bas ". élaborée par l’artiste à partir d’une proposition pour un hôpital belge, l’oeuvre consiste à regarder le monde du point de vue de l’infirme, une condition peu souhaitable qui offre pourtant une alternative à la confiance en soi que procure la santé physique : les fragiles objets de l’artiste, baudruches à peine gonflées et maquettes issues des croquis pour une architecture alpine du théoricien et architecte Bruno Taut, construisent ainsi un lieu potentiel de rencontre où le spectaculaire se renferme sur lui-même.

Avec le soutien de Alison Jacques Gallery, Londres.

Ian KIAER
Endless House project: convalescence / Kortrijk, 2008
Photos: Blaise Adilon
La Sucrière
1er étage
Comment y aller ?
L'édition 2009 > Les artistes
    Bookmark and Share

Ian KIAER

Né en 1971 à Londres, Grande-Bretagne où il vit et travaille.

Les matériaux volontairement limités qu’utilise Ian Kiaer sont autant de récupérations modestes – polystyrène, plastique, carton – qui contrastent avec l’ambition de l’oeuvre et la charge poétique qu’elle véhicule. Aux formats naturellement réduits, les oeuvres articulent d’étranges combinaisons aux significations les plus diverses.



Les oeuvres exposées :

Endless House project: convalescence / Kortrijk

Lieux d'exposition :



 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|