La galerie de :
Y. HUANG
A l’occasion de la Biennale, Huang Yong Ping réinstalle « Tête d’Or », créée pour l’exposition Le Moine et le Démon qui s’est tenue au MACLyon en 2004. Construite sur le toit du Musée et surplombant ainsi le Parc de la Tête d’Or de Lyon, qui lui fait face, l’œuvre reprend l’ossature d’un pavillon de la dynastie Song et en emprunte les techniques d’assemblage. Les feuilles d’or du pavillon font le lien avec une légende urbaine qui veut qu’en 1853, un colon juif ait enterré dans le Parc de la Tête d’Or le moulage en or de la tête du Christ. « Un toit ne s’oriente pas forcément vers le haut, tout comme une tête peut parfois pencher vers le bas. […] Tout peut évoluer, se transformer et se réincarner. Tout comme une tête de Christ disparue peut se transformer en pavillon de l’époque Song. Seule la propriété de l’or ne se détériore ni ne change. Tout comme l’or d’aujourd’hui, l’or chinois, l’or d’hier et l’or français sont identiques… » (Huang Yongping).
Yong Ping HUANG
Tête d'Or, 2004
Photos: Blaise Adilon
Musée d'art contemporain
Extérieur/Rez-de-chaussée
Comment y aller ?
L'édition 2009 > Les artistes
    Bookmark and Share

Yong Ping HUANG

Né en 1954 à Xiamen, Chine.
Vit et travaille à Paris.

Huang Yong Ping combine de nombreux médias et joue aussi bien des influences orientales qu’occidentales. Pour la Biennale 2009, il réinstalle « Tête d’Or » (2004), oeuvre conçue lors de l’exposition Le Moine et le Démon au MACLyon en 2004. Construite sur le toit du Musée et surplombant ainsi le Parc de la Tête d’Or qui lui fait face, l’oeuvre est la reproduction à l’or fin d’un pavillon de la dynastie Song. Les feuilles d’or du pavillon font le lien avec une légende urbaine qui veut qu’en 1853, un colon juif ait enterré dans le Parc de la Tête d’Or le moulage en or de la tête du Christ.



Les oeuvres exposées :

Tête d'Or

Lieux d'exposition :



 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|