La galerie de :
C. MOTTA

Quatre constructions en bois accueillent le visiteur à la façon d’une agora moderne. Aux murs, des phrases qui sont autant de réflexions sur l’idée de la démocratie. Les moniteurs diffusent plus de 400 interviews de passants interrogés dans les rues de douze villes d’Amérique latine. Les conversations enregistrées à Bogota, Buenos Aires, Caracas, Guatemala, La Paz, Managua, Mexico, Panama, Santiago, San Salvador, São Paulo et Tegucigalpa concernent aussi bien la politique interventionniste américaine dans cette région du monde que l’idée de démocratie ou les modes de gouvernement auxquels s’essaient avec plus ou moins de réussite ces pays. Le parti pris de diffuser " The Good Life " à l’intérieur même d’un forum suggère que les discours s’adressent à une très large assemblée : à la manière d’un documentariste qui chercherait à influencer son auditoire ou son interlocuteur, Carlos Motta propose de nouvelles manières de revivre les grands événements politiques du monde. Carlos Motta expose également " Untitled (Graffiti Cuts) " à la Sucrière.

Avec le soutien de Youcast.

Carlos MOTTA
The good life, 2005-2009
Photos: Blaise Adilon
photo 2/2
Photo précédentePhoto suivante
Musée d'art contemporain
1er étage
Comment y aller ?
L'édition 2009 > Les artistes
    Bookmark and Share

Carlos MOTTA

Né en 1978 à Bogota, Colombie.
Vit et travaille à New York.

Travaillant principalement avec la photographie et l’installation vidéo, Carlos Motta utilise des stratégies documentaires et sociologiques visant à proposer de nouvelles manières de vivre les grands événements politiques et d’en rendre compte. Ses propositions sont essentiellement informées par ses recherche à travers le continent d’Amérique latine, où le mouvement alter-mondialiste se développe d’une manière considérable.



Les oeuvres exposées :

The good life
Graffiti Cut

Lieux d'exposition :




 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|