La galerie de la Biennale
La série de photographies de Bani Abidi présentée dans des caissons lumineux illustrent la façon dont des citoyens ordinaires parviennent à détourner la rue pour en faire un espace domestique. Un nom, un lieu, une heure, le Ramadan : chaque image donne des indications géographiques, temporelles et personnelles précises. Lire un journal, se coiffer, réaliser une composition florale, repasser du linge ou dormir, telles sont les petites actions réalisées par les « modèles » d’Abidi au beau milieu d’un boulevard, réappropriation fragile mais flagrante de l’espace public.
Bani ABIDI
Karachi, 2008
Photos: Blaise Adilon
photo 15/81
Photo précédentePhoto suivante
La Sucrière
2ème étage
Comment y aller ?