La galerie de la Biennale
Jeu concours Pharaon

En 2002 au MACLyon, Sarkis expose Le monde est illisible, mon cœur si. L’exposition se déroule en trois scènes successives d’un mois environ et occupe l’intégralité de l’espace disponible, soit 1200 m2. Chaque scène porte un titre différent : la première s’intitule La Brûlure et présente des œuvres anciennes de Sarkis ; la seconde s’intitule L’Espace de musique et est enveloppée par une musique de Morton Feldman, Symétrie boiteuse tandis que des kilims précieux du XVIIIe au XXe siècle recouvrent l’ensemble des œuvres. La troisième, appelée L’Ouverture, est un forum : œuvres et kilim ont disparu ; à la place, une énorme tuyauterie encercle la salle et souffle du dehors l’air et les sons qui s’y produisent. Au centre, des journaux du monde entier et régulièrement renouvelés sont poussés par l’air du temps qui souffle le chaud et le froid. Ces trois scènes sont composées comme une pièce musicale à partir de trois partitions que l’artiste peut réinterpréter ou dont il peut confier l’exécution à un tiers.
Pour la Biennale, Sarkis réinterprète donc son œuvre en conservant les vitraux d’origine mais en modifiant leur taille et leur nombre, et en ajoutant les œuvres suivantes : Eclair et tonnerre, The Drama of the K., Rêve du jour et de la nuit du peintre en bâtiment et Le Son des quatre lumières colorées à l’arrivée. Cette œuvre « nouvelle » est également un forum : tout au long de la Biennale, une programmation conçue par l’artiste et Veduta/Biennale de Lyon convie de orateurs, des musiciens, des chercheurs et des djs à se produire, invitant tous les discours à se croiser. L’œuvre s’intitule La Chaleur.

SARKIS
L'ouverture, 2009
Photos: Blaise Adilon
photo 59/81
Photo précédentePhoto suivante
Musée d'art contemporain
2ème étage
Comment y aller ?
 
    Bookmark and Share

Xème Biennale de Lyon
La suite...




Que d’os que d’os...

Vous avez été très nombreux à participer à l’œuvre de Yang Jiechang. Grâce à vous qui avez acheté une pièce unique signée de l’artiste, l’association Entretemps17.611 Euros destinés à la réhabilitation d’un centre d’accueil : l’Auvent à Lyon 2e.

En savoir plus

En savoir plus

Xème Biennale de Lyon

"Le spectacle du quotidien"


Retrouvez les vidéos de la Biennale !
Cette semaine : Une minute... Michael LIN

Du 16 septembre 2009
au 3 janvier 2010


La Sucrière
Le Musée d'art contemporain
La Fondation Bullukian L'Entrepôt Bichat
et tous les lieux Veduta


Commissaire
Hou Hanru

Directeur artistique
Thierry Raspail

Régisseur artistique général  Thierry Prat

Nous vivons dans la société du spectacle. Malgré les effets aliénants qu'elle a sur notre vie et sur nos liens sociaux, elle est une des conditions les plus fondamentales de notre existence. Nous percevons le monde et communiquons entre nous par le spectacle -un système de production et de représentation d'images dominé par la logique du capitalisme de marché, qui tend à "développer" nos facultés de perception, d'imagination et de réflexion afin d'en faire un "modèle unidimensionnel" formaté par le langage de l'idéologie consumériste.

En savoir +

Le dernier billet du blog

publié le 21.12.2009, 11h35
par Thierry Raspail

Un petit tour en Afrique pour le compte-rendu de la Biennale de Bamako...
Lire la suite



10 ans de Biennale de Lyon

10 ans de Biennale de Lyon

La Biennale de Lyon est née d'un projet du Musée d'art contemporain de Lyon dirigé depuis sa création en 1984 par Thierry Raspail. De 1984 à 1988, la Biennale est précédée d'une manifestation annuelle intitulée « Octobre des arts » qui s'achève avec l'exposition « La Couleur seule, l'expérience du monochrome ».

En savoir plus

Le réseau des Biennales Européennes

Le Réseau Européen des Biennales est une structure commune qui vise à promouvoir les relations, le dialogue et la collaboration entre biennales d'art contemporain en Europe.


Plus d'information sur le site : www.europeanbiennialnetwork.org

 

 


Les partenaires de la biennale

La Biennale de Lyon est un événement des Biennales de Lyon

English Version
|
|
|
|
|
|